Parrain’arbres

Arbratatouille

 Maraîchage

Agroof SCOP, en coordination

Gard (30)

Projet collaboratif en agroforesterie maraîchère.

La démarche de recherche que nous avons choisie est participative. Par la collaboration étroite entre chercheurs et agriculteurs, nous pouvons mettre en œuvre et valoriser une recherche proche des enjeux du terrain et dont les résultats sont plus facilement applicables et discutables avec les agriculteurs. Chaque année les objectifs, les protocoles et les résultats sont rediscutés ensemble, pour faire évoluer le projet en accord avec les objectifs de chacun.

Projet de recherche sur l’agroforesterie maraichère, Arbratatouille repose sur une collaboration active entre agriculteurs et chercheurs. Il a débuté en 2014 et vise à améliorer nos connaissances sur les interactions entre arbres et productions maraichères afin de proposer des pistes de réflexion pour la conception et la gestion de systèmes agroforestiers maraichers.

Traditionnel et moderne

Sur le pourtour méditerranéen, l’agroforesterie est pratiquée de manière traditionnelle : la «cultura promiscua» en Italie , les «huertas» et les «pomeradas» en Espagne. Ces systèmes ont eu tendance à disparaître en raison de la modernisation et de la simplification de l’agriculture. Malgré tout, en raison des avantages qu’elle peut avoir, des surfaces se maintiennent et de plus en plus de maraichers souhaitent planter, en s’inspirant des systèmes traditionnels mais en les adaptant à leurs contraintes, plus modernes.

Les enjeux

Cette motivation à se lancer en agroforesterie est en partie due au fait que cela représente une solution potentielle a des enjeux rencontrés par les maraichers : besoin de diversifier les productions sur de petites surfaces, réduction de l’emploi d’intrants, gestion de la ressource en eau, adaptation aux changements climatiques, confort dans le travail au champ…etc.

Recherche appliquée

Ces agriculteurs se tournent vers les structures techniques pour avoir plus d’informations, et bénéficier d’un accompagnement à la conception et la gestion de ces systèmes. Toutefois, les connaissances que nous avons sur le fonctionnement et les performances de ces systèmes sont très restreintes et éparses, d’où le besoin de fédérer des échanges entre praticiens et chercheurs et de mener des recherches appliquées sur le sujet.

Les actions

Dans quelle mesure les arbres modifient-ils le microclimat et l’ensoleillement des parcelles ? Comment cela varie-t-il en fonction de la manière dont on gère le houppier des arbres ?

De quelle manière et dans quelle mesure, la présence d’alignements intraparcellaires d’arbres impacte-t-elle les conditions d’alimentation en eau et la fertilité des sols (composantes physiques, chimiques et biologiques) ?

Sur des légumes et variétés ciblées, de quelle manière et dans quelle mesure l’agroforesterie impacte-t-elle les performances agronomiques et la qualité nutritionnelle des légumes ? Peut-on améliorer ces performances par sélection variétale ?

De quelle manière et dans quelle mesure l’agroforesterie impacte-t-elle les communautés d’auxiliaires et de ravageurs ? Quel service de régulation naturelle en attendre ?

Quel est l’impact de l’agroforesterie sur le fonctionnement technique, socio-économique et agronomique des fermes maraichères?

Les partenaires

AGROOF SCOP (30) - COORDINATION

Bureau d’études en agroforesterie

TERRES DE ROUMASSOUZE (30)

Denis et Virginie FLorès, agriculteurs maraîchers

FERME DU BOULIDOU (30)

Sonia Guérin, agricultrice maraîchère

LE JARDIN D'ODILE (34)

Odile Sarrazin, agricultrice maraîchère

UMR ECO&SOLS (34)

Unité Mixte de Recherche – Ecologie fonctionnelle & Biogéochimie des Sols & Agroécosystèmes

UMR EMMAH (84)

Unité Mixte de Recherche – Environnement Méditerranéen et Modélisation des Agro-Hydrosystèmesbois

UMR AMAP (34)

Unité Mixte de Recherche – Botanique et modélisation de l’architecture des plantes et des végétations

UMR IMBE (84)

Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Écologie marine et continentale

UR PSH – INRA (84)

Plantes et systèmes de cultures horticoles

UR PSH – INRA (84)

Plantes et systèmes de cultures horticoles

UMR G-EAU – IRSTEA (34)

Unité Mixte de Recherche – Gestion de l’eau, acteurs et usages

Je souhaite soutenir ce projet

Je soutiens la recherche en agroforesterie et deviens parrain.

Je verse 100€ht/arbre, pour un minimum de 25 arbres.

Pour soutenir Arbratatouille, j'envoie mes coordonnées

6 + 10 =

A quoi sert ma contribution?

En choisissant un programme de recherche participative, je soutiens les chercheurs mais aussi des agriculteurs mobilisés dans les protocoles in situ; prélèvements, observations, tests, accueil de publics,… sont autant d’actions qui les soustraient à leur activité principale. J’encourage l’émergence de nouvelles connaissances et leur partage au plus grand nombre, contribuant au développement de l’agroforesterie. Je rejoins un réseau d’entrepreneurs et d’agriculteurs engagés pour le développement durable de mon territoire !

Elle permet de financer :

une partie du temps consacré par l’agriculteur et les chercheurs au programme ciblé

l’entretien des arbres

la collecte et l’analyse des données

la production et la diffusion des résultats

l’animation du réseau

*Le fonds mutualisé

Le fonds mutualisé répond à une logique de solidarité envers l’ensemble des projets inscrits au programme 20 000 Pieds sur Terre. Il vise à garantir un minimum de soutien à tous les projets agroforestiers (programme de plantations et/ou de recherche) et dont la réalisation et la pérennisation seraient menacées. La Scop Agroof s’engage à rendre compte de son utilisation et de sa répartition, les arbitrages répondant à un cahier des charges précis.

Nos coordonnées

Agroof SCOP

+ 33 04 66 56 85 47

Virginie SANFELIEU

sanfelieu@agroof.net

19 rue du Luxembourg - 30140 Anduze